Arthrite, arthrose et rhumatismes, les solutions naturelles

Fiche hygiéniste et naturopathique


"Ce que l'homme ne veut pas apprendre par la sagesse, il l'apprendra par la souffrance" - Melkisédech

“Les malades ne veulent pas souffrir, c'est légitime ! mais à condition de supprimer la cause de la souffrance. Mais c'est ce que ne veulent pas faire les malades en règle générale.

Les malades veulent continuer de penser à l'envers, à manger et boire à l'envers, à vivre à l'envers et continuer à absorber tous les poisons que leur offre la société. Les malades ne veulent pas se responsabiliser et se prendre en charge, ils veulent le beurre et l'argent du beurre. Ils veulent des pilules et un demi verre d'eau, avaler et dire 'je suis guérit docteur !'. On supprime les symptômes et on laisse en place la cause profonde qui refera la pathologie. Les malades refusent d'admettre qu'il existe un code de la vie et de ses lois. Désobéir constamment aux codes de la vie, c'est s'exposer à des sanctions. L'arthrose est le résultat d'un mode existentiel anti-hygiénique et toxique.” - Pr. G. Jauvais.


Les rhumatismes sont des maladies de type cristalloïdale (acides & cristaux), c’est TOUJOURS un acidisme humoral, une acidose permanente.


Toutes les manifestations diverses du rhumatisme et ses formes sont illustrées par la loi N° 21 dite Loi de Tilden sur la TOXÉMIE (L’affaiblissement fonctionnel – l’énervation). Étapes 4 (inflammation) et 5 (ulcération) des 7 étapes de la maladie selon J. H. Tilden.


La toxémie est la présence de n'importe quelle substance incompatible avec la santé, dans le sang, la lymphe, les fluides du corps, les organes, les tissus et les cellules.


En l'occurrence, le rhumatisme signe la présence dans les jointures du corps (ralentissement circulatoire) de cristaux (dépôts d'urates) qui proviennent des déchets métaboliques des aliments céréaliers (pain, riz, etc.) et des aliments acidifiants consommés en excès.


C'est une toxine endogène.


C'est ainsi que les symptômes aigus de l'arthrite et du rhumatisme finissent par devenir de l'arthrose (chronique), puis finalement les os se soudent se déforment et se détériorent, rongés par l’acidification du terrain.


“Tant que la cause persiste, les effets persisteront. Les aliments non spécifiques à notre espèce sont à la base de la toxémie produisant l'arthritisme. D'autres causes entrent en scène : le surmenage, le café, l'alcool, le chocolat (Poisons overtoniens et éléments acidifiants), les épices fortes, etc. Le coupable principal est le pain et les céréales.” - Albert MOSSERI


Arthrose = atteinte rhumatismale chronique, le cartilage est atteint, pas de rougeur, pas de gonflement, pas d’inflammation.


Arthrite = atteinte rhumatismale aiguë, le cartilage n’est pas atteint, mais la membrane synoviale est enflammée, gonflement, rougeur, douleur.


L’hérédité… c’est la référence quand on veut se déculpabiliser et fuir ses responsabilités, mais ce n’est pas l’hérédité génétique qui est incriminée, c’est l’hérédité de l’hygiène de vie, de l’alimentation et de la sédentarité.


L’âge… les rhumatismes ne sont pas liés à l’âge, sinon tous les vieillards en seraient atteints, or il y a des centenaires sans rhumatisme et il y a des trentenaires avec des rhumatismes. La seule chose que les années engendrent, c’est l’accumulation de déchets et la détérioration des capacités organiques émonctorielles (seuil de tolérance toxémique dépassé) due à une hygiène de vie acidifiante et débilitante. La preuve en est que les malades atteints de rhumatismes se résignant à une vie hygiéniste (respect des lois naturelles), s’en débarrassent ou s’améliorent fortement dépendamment de leur stade lésionnel.


Les neuro-arthritiques sont généralement des constipés qui souffrent de problèmes intestinaux avec éventuellement des fermentations à l’origine d’une acidose endogène. Ils transpirent peu et son frileux, ce qui ne favorise pas l’évacuation des acides. Ils sont généralement considérés comme des sous-vitaux et n’ont donc pas la puissance vitale pour métaboliser convenablement les acides.


Il est clair que la consommation excessive de protéines animales est source d’urée, d’acide urique et d’acide cétonique, ces 3 éléments peuvent être responsables de diverses pathologies rhumatismales, avec un éventuel épuisement des fonctions hépatiques et rénales, ainsi que leurs conséquences pathologiques.


Le manque d’oxygène crée le terrain propice aux pathologies rhumatismales.


Causes :


Les facteurs acidifiants et producteurs de déchets :

=> ” ACIDOSE ! " Dégénérescence, destruction du squelette, inflammations et maladies


Le Professeur Jacques Ménétrier affirmait qu’en ultime réflexion, il n’y avait chez l’homme qu’une seule et unique maladie : l’arthritisme, qui est la lente dégradation d’un terrain face à une acidose multifactorielle.


La caféine détruit les vitamines B1 & B5 ; fonctions de la B1 : énergie nerveuse (dépression, névralgies, fatigue), tonus musculaire du cœur et des intestins (troubles cardiaques, constipation), digestion des sucres. B5 : stimulant naturel des glandes surrénales (d'où sécrétion de cortisone naturelle qui améliore arthrites, rhumatismes, asthme, etc.) Anti-stress (fatigue, dépression, insomnies). La caféine provoque des fuites de calcium et de fer.


Voire fiches : Les aliments mucogènes & acidifiants.


Solution allopathique classique :


Anti-inflammatoires, corticoïdes, infiltrations, etc. => disparition des symptômes (guérison apparente). Puis récidive habituelle, voire escalade thérapeutique. Atteintes lésionnelles d’autres organes comme l’estomac, le foie, les reins, augmentation de la toxémie, baisse de l’immunité.


Solution naturelle, désacidifier le terrain :


Adopter progressivement une alimentation spécifique à l’espèce, naturelle, biologique, vivante, variée & alcalinisante, riche en micronutriments assimilables :

  • 2/3 de fruits frais, mûrs et biologiques entiers, à la croque ou en smoothies, fruits secs et séchés.

  • 1/3 de légumes, racines, tiges tendres, fleurs, légumineuses et graines germées, noix, algues. Pour les personnes sous-vitale ce sera 1/3 de fruits et 2/3 de légumes.

  • 1 à 5% de produits animaux (facultatifs).

  • 80 % à 100 % de cru et vivant à hautes fréquences.

  • Jus de légumes 70-100 % et de fruits 0-30 % (frais à l’extracteur).

  • Cure de raisin.

  • Plasma marin de Quinton (dont régénération du cartilage).

  • Eau pure.

  • Décongestion des émonctoires : reins, intestins, foie et peau (sortie des acides par les glandes sudoripares).

  • Plantes diurétiques (feuilles de cassis, verge d’or, pissenlit, aubier de tilleul, feuilles de frêne, etc.).

  • Gemmothérapie : cassis.

Régénération articulaire => 2 ans. Peut être accéléré par des jeûnes réguliers, une activité physique régulière, des purges et le suivi assidu du protocole régénérant.

  • Soleil (Vitamine D naturelle, régénération, désacidification, force vitale)

  • Respiration (élimination des acides, inspirations et expirations profondes, oxygénation)

  • Élimination (eau de qualité, faible en résidus secs < 50 mg/L, tisanes, jus de légumes frais bio, marche, psyllium blond, purges)

  • Sommeil (récupération, régénération)

  • Mouvement (lymphe et cristaux articulaires, MIN. 30 minutes/J)

  • Bains chauds, hammam, sauna (ouverture des pores, sudation, élimination)

  • Diminution du stress (le stress est acidifiant)

Les fruits et les légumes ont une influence favorable sur la santé des os et des articulations car ils diminuent l'inflammation chronique de l'organisme.


Cure d'eau distillée avec quelques gouttes de jus de citron bio ou de plasma de Quinton, tous les jours. Elle dissout les déchets cellulaires de sorte que les toxines puissent être évacuées. L’eau distillée excelle également dans la dissolution des substances minérales inorganiques qui sont logées dans les tissus afin qu’elles puissent être éliminées lors du processus de purification de l’organisme.


La cure “Breus” est spectaculaire pour l’arthrite. La méthode a été testée par l’Institut de thérapies physiques de Amriwil en Suisse.


Aide contre l’inflammation générale :

  1. Supprimer les causes, l’effet (symptôme) disparaîtra définitivement.

  2. Consommer des produits gras (fruits gras, avocats, noix, huiles vierges extraites à froid).

  3. Augmenter l’apport en minéraux (légumes, fruits mûrs et doux, jus verts, plasma de Quinton).

  4. Il est important de s’exposer le moins possible aux ondes électromagnétiques et de se relier à la Terre le plus souvent possible, marcher pied nu dans l’herbe, le sable ou la terre. Cela dissipe les effets de la pollution électromagnétique. La mise à la Terre rétablit entre autres la fluidité du sang, diminue l’inflammation et la douleur. La Terre nous recharge en électrons libres indispensables au métabolisme. Ces électrons neutralisent aussi les radicaux libres en excès.

Les remèdes n’existent pas ! Seul le corps est capable de s’autoréparer et de se régénérer, si on lui en donne la possibilité (Loi de l’homéostasie). Les remèdes sont des anti-symptômes, ils ne font que masquer un signal que quelque chose ne va pas, mais ne supprime pas la cause.


Des béquilles de soutien naturelles peuvent être appliquées, comme des plantes, mais ne résoudront RIEN. Toute médication chimique entraînera une toxémie supplémentaire et un dérèglement des systèmes et glandes. L’UNIQUE remède est la suppression de la cause, de la cause, de la cause.


Calcifications : réaction entre de l'acide (acidose) et du calcium = dépôts de sels calciques qui s'accumulent sur les articulations.


Les effets nocifs des céréales par le Dr. Jean SEIGNALET :


Le blé et le maïs ont été mis en cause dans plusieurs maladies.


1) Dans la polyarthrite rhumatoïde, au cours d'une rémission obtenue par une période de jeûne, la réintroduction du blé réveille les arthrites dans 54% des cas. Le maïs a le même effet dans 56% des cas (Darlington 1986).


2) La sclérose en plaques est plus fréquentes chez les Anglo-Saxons et les Scandinaves qui sont de grands consommateurs de céréales (Besson 1994).


3) La maladie cœliaque et la dermatite herpétiforme sont la conséquence d'une réponse immunitaire contre un peptide commun à la gliadine du blé.


Dans la polyarthrite rhumatoïde, l'arrêt des produits laitiers provoque une rémission des arthrites, leur réintroduction est suivie d'une reprise des arthrites, chez un pourcentage non négligeable de patients (Darlington 1986).


Citations :


“Si les maladies sont remédiables et réversibles, comme la plupart d’entre elles sont, elle est constructive. Lorsque la maladie ne peut plus être inversée grâce à des processus remédiables du corps, elle est dégénérative. Par exemple, les dépôts osseux d’un arthritique peuvent généralement être autolysés et restaurés à peu près à la normale. Mais quand l’ankylose s’est produite en raison de la destruction de l’os et du cartilage et en conséquence la fusion, les pratiques saines vont restaurer la santé à l’exception de l’ankylose – elle est rarement réversible. Cependant, de nombreuses maladies communément considérées comme dégénératives peuvent être corrigées par l’organisme, comme dans la plupart des cas d’arthrite.” – Christian Brun.


“Le sédentaire qui ne se dépense pas assez sur le plan physique s’encrasse rapidement, s’arthritise, se toxémise et se prépare à des échéances difficiles.” - André Passebecq.


« Personne ne peut résoudre un problème de santé, en restant dans l’état d’esprit qui a créé le problème. » – Thomas Edison.


“Les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les rhumatismes, les allergies, les scléroses et dégénérescences de toutes sortes sont directement corrélés aux habitudes alimentaires modernes, inspirées par une diététique quantitative matérialiste qui n’a pas encore intégré le concept des aliments vivants.” - Dr. Christian Tal Schaller


“Les infractions au Code de la Vie se traduisent en nous par des maladies, par des souffrances, par des dégénérescences, par des difformités plus ou moins handicapantes, voire invalidante.” - Pr. Grégoire Jauvais


« Par leur apport purique et la chélation en oligoéléments, les stimulants (thé, café, cacao, cola, maté) sont les facteurs n° 1 du rhumatisme dégénératif. » - Robert Masson


« Toutes nos maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. » - “ Que ton aliment soit ta seule médecine ! ” - Hippocrate