La cure Breuss

Article naturopathique



Appelée aussi cure « anticancer », la cure Breuss est une célèbre cure de santé bien connue des naturopathes. C’est une sorte de jeûne « nutrimentaire » composé de jus de légumes et de tisanes induisant la détoxification, la désacidification et la régénération de l’organisme. Ce protocole a été mis au point par le naturopathe Autrichien Rudolf Breuss (1899 – 1990). Elle émanerait d’un grimoire moyenâgeux.


Efficacité :


Pléthore de témoignages sur son efficacité ont été recensés au fil des ans. Rien d’étonnant vu que les ingrédients utilisés dans la cure figurent dans le trapèze vital du bioélectronigramme Vincent. L’apport de protéines est quasi nul ce qui rejoint les travaux du Rapport Campbell du Pr. T. Colin Campbell sur la relation protéines/cancer. L’autophagie va s’enclencher débarrassant le corps de ses déchets, tumeurs et toxines, tout en maintenant un apport d’éléments nutritifs alcalinisants.


Sur ce bioélectronigramme, le trapèze vital (en vert) se trouve en zone acide et réductrice, à l’opposé du cancer et des maladies dégénératives qui sont en zone alcaline et oxydée. Le terrain devrait donc se déplacer vers SP (Santé Parfaite).


Indications :

  • Cancer.

  • Leucémie.

  • Toutes les maladies dégénératives et de civilisation (de 21 à 42 jours, selon).

  • Cure de détoxification.

  • Obésité.

  • Perturbations et inflammations du tractus gastro-intestinal.


Protocole :


Il est indispensable d’acquérir un extracteur de jus de légumes (< 300 € en boutique spécialisée) pour obtenir un jus frais. La durée de la cure est de 42 jours. Le protocole doit être suivi à la lettre.


Jus Breuss :

  • 300 g de betteraves rouges,

  • 100 g de carottes,

  • 100 g de céleri rave (racine),

  • 30 g de radis noir,

  • 1 pomme de terre avec pelure de la taille d’un œuf de poule, facultatif, sauf pour le cancer du foie.

Boire la quantité de jus obtenu (+/- 0,5 litre) en une ou deux fois dans la journée (fin de matinée et après-midi).


On peut boire du jus de pomme frais seul ou du jus de citron, entre-temps, mais jamais mélangé avec les autres jus.


On pourrait ajouter un morceau de curcuma au jus Breuss.


Il ne faut jamais boire de jus à contrecœur, il est préférable de ne pas en boire pendant une journée.


Décoctions Breuss :


Les infusions seront préparées avec des eaux de source faiblement minéralisées.


1. Sauge :


À prendre toute la durée de la cure et à répartir sur la journée.


2 cuillères à café de sauge dans 0,5 L d'eau bouillante, faire bouillir 3 minutes, ôter du feu et ajouter une pincée avec 3 doigts de millepertuis (2 g), de mélisse (2 g) et de menthe poivrée (2g) pendant 10 min. Puis filtrer.


2. Reins (max. 3 semaines) :


À prendre les 3 premières semaines de la cure, ½ tasse en début, en fin de matinée et le soir.


Composition :

  • 15 g de prêle des champs

  • 10 g d'ortie

  • 8 g de renouée

  • 6 g de millepertuis

Une pincée (3 doigts) du mélange à infuser 10 min dans 1 tasse d'eau chaude, filtrer puis ajouter 2 tasses d'eau chaude sur le marc de plantes déjà infusée et faire bouillir 10 min, puis filtrer et mélanger les 2 (infusion et décoction).


Remarques :


Il est important d’utiliser des ingrédients biologiques, ainsi que de faire la chasse aux toxiques environnementaux qui pourraient compromettre le traitement.


La cure Breuss est un remède miracle pour certains, mais ce n’est pas une panacée efficace à 100 %. Toutes les maladies sont guérissables, mais tous les malades ne le sont pas !


Il est recommandé de faire circuler la lymphe et de s'oxygéner quotidiennement en pratiquant la marche et/ou des exercices respiratoires (Les cellules cancéreuses se développent en milieu anaérobie).


Sources :

  • La Cure Breuss. De Rudolf Breuss – Editions Labussière

  • Pratique de la Cure Breuss. De Jürgen H. R. Thomar – Editions Véga


Articles complémentaires :