Les aliments mucogènes ou colloïdaux

Fiche nutrition, naturopathie et hygiénisme


Chapitre santé en naturopathie, hygiénisme et alimentation humaine.


Pour la médecine naturelle, la maladie est avant tout due à une accumulation de toxines dans le terrain organique. La thérapie consiste donc principalement à débarrasser le corps des déchets et poisons qui l’agressent et gênent son fonctionnement. Les connaissances sur les colles et les cristaux sont fondamentales en naturopathie et dans le combat efficace de la toxémie.


Un aliment est un produit qui maintient la santé, et donc qui maintient le bon fonctionnement et l'équilibre entre les organes et les systèmes du corps. Un aliment ne doit pas nuire, il doit être ortho-biologique, c'est-à-dire spécifique à l’espèce, naturel et vivant, propre à notre anatomo-physiologie digestive et émonctorielle. Une nourriture spécifique, renforce, régénère, vitalise et draine l’organisme, sans l’encrasser.


En mangeant des aliments non-spécifiques, contraires à son anatomo-physiologie et, de surcroît, dénaturés, donc dévitalisés, par la cuisson, la chimie, le raffinage, etc., l’Etre humain se dévitalise, encrasse son organisme, et se rend malade.


Les aliments mucogènes ou colloïdaux par leurs déchets résiduels qui ne sont pas complètement éliminés par le système digestif humain (puisque non physiologique), provoquent les maladies gênantes et encombrantes, mucus, viscosités, glaires, écoulements, c'est la toxémie colloïdale (colles).


Ces déchets résiduels appelés "colles" dans le jargon naturopathique sont en fait des métabolites intermédiaires toxiques, émanants des aliments mucogènes, qui sont mal comburés au niveau cellulaire et qui s'accumule dans l'organisme.


Si les glaires ne sortent pas par les intestins, ils sortent par les poumons, les muqueuses de la face ou par les glandes sébacées (peau).


Conséquences :


Les maladies à “colles” obstruent, congestionnent la sphère ORL (nez, gorge, oreilles, sinus), les bronches et les poumons, le foie et les intestins. La lymphe se charge, les ganglions gonflent et l'inflammation s'installe => “maladie” (symptômes). A un degré plus avancé, les métabolites intermédiaires toxiques migrent dans les articulations et provoquent les rhumatismes.


Avec cette production de viscosités et de glaires, le corps tente de rejeter l'excès de déchets non éliminés totalement, via les émonctoires (foie, peau, intestins, poumons) et émonctoires secondaires (utérus, glandes lacrymales).


La lymphe s'engorge => les déchets, les toxines et les allergies croissent.


Le corps est étouffé par les toxines, c’est la TOXÉMIE base de toutes les maladies.