Tout sur les purges

Fiche naturopathique



Avant de faire une purge il faut impérativement changer son mode de vie et d'alimentation pendant 3 à 4 semaines, il faut préparer le terrain car les purges sont puissantes et la personne qui purge doit être apte à les supporter. En outre, ça ne sert à rien de purger si on ne change pas son hygiène de vie. Ce n'est pas une thérapie symptomatique.


Les purges ouvrent la porte pour évacuer les déchets, la purge est une vidange lymphatique. Par l’action purgative de la purge, le chyle intestinal va passer dans la lumière intestinale, c’est en somme de la lymphe qui s’est enrichie, au niveau de la paroi intestinale, de lipides.


=> Sortie des colles & des cristaux, pas seulement des selles.


Purge ricin = vidange lymphatique (humeurs).


Purge laxative = vidange intestinale.


Eviter les oléagineux avant une vidange ou une purge, il faut vitaliser et non construire. Il est important de vitaliser 2 jours avant et 2 jours après les purges (jus de légumes, fruits) et adopter une alimentation vivante originelle hypotoxique.


1. Purge hydrique : le Chlorumagène


Hydroxyde de magnésium, nettoie drastiquement les intestins.


Posologie : A prendre soit le matin à jeun ou à la place du repas du soir (au moins 6 h après le dernier repas, estomac vide).


En moyenne 2 C à S bien pleines (30 gr) dans 1 verre d'eau, puis attendre 10 min. ensuite boire 1,5 litre de liquide obligatoire, de l’eau ou l'eau d'un bouillon de poireaux (pas les légumes) dans l'heure ou une infusion qui convient à la personne, laxative ou autres.

Bouillon de poireaux avec thym, romarin, clou de girofle.


Ne pas manger tant qu'on n'est pas allé à selle c'est indispensable ! ensuite monodiète de fruits juteux, jus de légumes ou légumes lactofermentés, manger léger.


Rare : si pas éliminé après 24 h => on reprend 1 C à S.


Si on purge le soir, s'installer bien au chaud au lit, avec bouillotte sur le foie de préférence. Si on purge le matin, on se repose, jour calme chez soi proche des toilettes.


2. Purge hydrique : la magnésie San Pellegrino à 90%


Sel de magnésium forme simple. Même posologie que le Chlorumagène 2 C à S bien pleines, 30 gr et 1,5 L d'eau ou de bouillon de légumes, elle est plus indiquée chez les arthrosiques et les douloureux, tendinite, sciatique, rétention d'eau, elle expulse l'acide urique, elle agit plus sur les reins. Ils leur faut des jus de légumes pour minéraliser avant et après la purge (sans fruits) pendant 2 jours, des jus verts de préférence 1 litre + 0,5 à 1 litre d'eau faible en résidus secs (Spa Reine) ou de tisane rénale.


Notes Dr. Bertholet :

Après chaque absorption de purge magnésienne il faut boire une grande tasse d’infusion diurétique sans sucre.


Il faut boire 1 autre tisane diurétique 2 heures après avoir tout bu et 1 dernière quand tout est évacué pour éliminer les sels. Ce qui a l’avantage chez les grands intoxiqués, de neutraliser en partie l’acidité des liquides humoraux.


La choucroute crue à l'extracteur refait en douceur les intestins et le microbiote, c'est indiqué après la purge au Chlorumagène, ou des légumes lactofermentés.

Le microbiote se modifie en fonction des aliments ingérés (transition alimentaire).

Pas de kéfir ou de kombucha, ce sont des fruits fermentés (alcool). Légumes lactofermentés : OK.


Purger à la magnésie 2, 3 jours avant les règles, elles seront moins abondantes, moins longues et moins douloureuses avec une alimentation vivante. Les règles sont un moyen complémentaire d'élimination (utérus : émonctoire secondaire).


La difficulté d’élimination témoigne d’un manque de vitalité de l’organisme et c’est une des raisons pour laquelle je rappelle toujours qu’il est conseillé de ne commencer les purges qu’après quelques semaines de transformation de l’alimentation (préparation).


3. Purge sèche : à l'huile de RICIN « HDR »


(Cayce Edgar) Palma Christi, la main du Christ.


Expulsion grâce à l'acide ricinique (acide gras oxydé).


Les viscosités, les colles qui sont dans la lymphe sont expulsées.


La purge au ricin c'est pour les congestions de mucus, affections pulmonaires et ORL, toux, constipation etc. qui ne sortent pas ou qui traînent. Asthme, mucoviscidose, bronchite, pneumonie, timidité, peureux, appendicite, dépression.


Posologie : 3 à 4 C à S dans 1/2 verre de jus de pamplemousse ou de pomme/gingembre, ce avec quoi vous mélangez la purge n'a pas d'importance.


Le matin à jeun ou le soir à la place du repas (estomac vide, MINIMUM 6h après le dernier repas). Pour les grosses difficultés jusqu'à 7 C à S (1 C à S = 15 ml ; 1 ml = 0,9 gr).


Ne plus boire ni manger pendant 12 heures !

  • 40-50 kg : 3 cuillères à soupe (45 ml = 40 gr).

  • 50-70 kg : 4 cuillères à soupe (60 ml = 54 gr).

  • 70-90 kg : 5 cuillères à soupe (75 ml = 67 gr).

  • 90-110 kg : 5-6 en fonction de votre corpulence (90 ml / 81 gr).

=> Environ 0,8 gr d’HDR / kg de poids corporel.


Alterner pamplemousse et pomme si la purge est nécessaire plusieurs fois, pour ne pas associer le fruit à l'HDR.


Technique : pincer le nez, boire d'une traite le mélange bien agité, rincer à l'eau et recracher, prendre 2 à 3 g d'HE de menthe pour tapisser toute la bouche, relâcher la pince du nez.


L'huile de ricin est un bon nettoyeur de la lymphe, du foie et des reins.


Très gros nettoyage avec cette purge.


Continuer la purge 3, 4 jours ou plus si nécessaire si les reins sont bouchés et répéter au besoin, même quand les crasses commencent à sortir, il faut que ça sorte ! + diète.


Ne pas boire après la purge à l'huile de ricin, rien de toute la journée ! Les colles doivent sortir ! Jeûne sec pendant 12 heures, on se repose. Un fruit uniquement pour dissoudre les colles après avoir évacué ou 4 pruneaux trempés, monodiète et peu de quantité.


Il faut assécher l'organisme. Les colles étant non solubles, ont tendance à s'accumuler dans la lymphe et en ne buvant pas ou peu pendant quelques heures ou jours, on va obliger l'organisme à puiser du liquide dans la lymphe pour maintenir le volume sanguin normal, de ce fait les colles transportées par la lymphe pénètrent plus abondamment dans le courant sanguin que normalement.


4. La purge du Dr. Bertholet


Ingrédients :

  • Citrate de magnésie (magnésium) 40 à 65 gr

  • Sulfate de soude ou de sodium (sel de Glauber) 15 gr

  • Bicarbonate de soude 3gr

  • Sirop simple 30 gr ou sirop d’agave

  • Eau distillée 50 cl ou eau de source faiblement minéralisée (Spa).

Action énergique mais non brutale ni douloureuse, elle ne provoque pas de colique inutile, elle ne fatigue pas l’appareil urinaire, très bien supportée même par les intestins les plus fragiles.


Assure la dissolution et l’élimination des substances de déchets et des toxines qui encombrent les cellules de tous les organes.


Pour le jeûne, prendre la purge le 1er et le 2è jour, puis tous les 3 jours jusqu’à la fin de la cure.


Le sel de Glauber, ou sulfate de sodium a des vertus laxatives utilisées en médecine dans les cas de constipation. Pour la médecine alternative, c’est un moyen préconisé dans la détoxification, en cure de printemps.

C’est Johann Rudolf Glauber (1604-1670) qui a découvert les vertus du sulfate de sodium.

Action décapante sur les déchets séchés et collés sur les parois intestinales.


Posologie :


A prendre estomac vide (au moins 6 h après dernier repas) à boire en 2 x (25 cl) à 20 minutes d’intervalle.


Après chaque absorption de purge il faut boire une grande tasse d’infusion diurétique sans sucre.


La dose totale de liquide absorbée par le patient doit être d’un litre au moins en 30 minutes.

L’effet se fait sentir au bout de 2 heures environ et s’arrête 6 à 8 heures plus tard.


Ne manger qu’une heure après la dernière expulsion.


Il faut boire 1 autre tisane diurétique 2 heures après avoir tout bu et 1 dernière quand tout est évacué pour éliminer les sels. Ce qui a l’avantage chez les grands intoxiqués, de neutraliser en partie l’acidité des liquides humoraux.


5. La purgation magnésienne du Pr. Jauvais

  1. Du chlorure de magnésium (sel de Nigari), 10g

  2. Du sulfate de magnésium (sel d’Epsom), 15g

  3. Du sulfate de sodium (sel de Glauber), 15g

  4. Du Lactulose, 15 gr

  5. Du sorbitol, 15 gr

  6. 38 Cl d’eau.

Un jour de jeûne minimum.


Cette purgation, vidange complètement, le foie, la vésicule et l’intestin.


Il faut purger sérieusement en présence de toutes pathologies.


Il faut se purger avant de se tourner vers l’alimentation spécifique et naturelle. Dans les débuts, ne pas hésiter à se purger 1 ou 2 x / semaine, ensuite 1 x / semaine, puis 1 x/ mois durant toute la vie (règle d’hygiène interne). Consommer des fruits mûrs biologiques après la purge pour rétablir la flore intestinale.


6. Purge au sel anglais ou sel d’Epsom (sulfate de magnésium)


Nettoyage viscéral efficace qui élimine la plupart des toxines accumulées pendant l’hiver et en favorisant l’entretien de la santé.


Posologie :


Le matin à jeun, diluer 30 gr à 50 cl d’eau de source faiblement minéralisée placée au frigo la veille. Répartir les 50 cl dans 4 verres à boire en 5 minutes.


L’effet se manifeste dans les 25 à 60 minutes.


Le sulfate de magnésium n’est pas absorbé par le sang et ne risque pas de fatiguer les reins. Comme pour les autres purges, ne pas manger pendant la journée, prendre un repas léger de fruits ou de légumes ou de légumes lactofermentés le soir et boire de l’eau de source la journée.


4 cas de contre-indications à la purge :

  1. L’appendicite.

  2. L’occlusion intestinale et les grands constipés.

  3. La péritonite.

  4. Faible énergie vitale, asthénie prononcée.

Les purges en général :


On peut pratiquer les purges per os à partir de 8 ans.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, les purges sont bénéfiques.

En cataplasmes pour les bébés (enveloppement) à partir de 4 mois sur le ventre avec du coton hydrophile 3 x / J, bronchite, coqueluche, toujours à la diète, juste un peu d'infusion, le minimum.


Ne pas purger les grands malades affaiblis, sans énergie vitale, ils ont trop à faire sortir et ils sont bloqués avec les médicaments, il faut vitaliser avant. Plus l’individu est encrassé, plus désagréable sera la purgation.


Vitalisation : il est conseillé de changer son alimentation avant de commencer une purge et de consommer des jus de légumes et manger des fruits mûrs environ 3 semaines avant.

Quand on a mal, qu'on ne se sent pas bien, on se purge, colles ou cristaux.

Infection, dépression => purge.


A chaque purge on décolle mentalement et physiquement, on se sent mieux !


Les purges et les jeûnes de quelques jours seulement, de même que l’alimentation vivante permettent de ne pas s’encrasser, d’éliminer plus rapidement et plus facilement, de conserver l’intégrité de ses batteries, bref sa vitalité auto-défensive et auto-guérison.


N.B. En hygiénisme, les purges et autres techniques interventionnistes ne sont pas utilisées. Elles soutiraient l’énergie vitale. L’hygiénisme laisse faire le corps à son rythme sans tirage forcé. Les purges sont considérées comme des poisons, le corps les expulse d’ailleurs au plus vite par une forte diarrhée. Les purges magnésiennes sont à bannir totalement pour les personnes constipées et sous-vitale => trop d’énergie puisée, les batteries se videraient encore +, ce qui provoquerait + de constipation (fatigue). Ce procédé répété peut fatiguer les intestins, les irriter et évacuer une partie du microbiote.


Conseil : Consultez un spécialiste en santé naturelle en cas de troubles et avant de pratiquer la purgation.