La “Maladie” et la santé sont-elles le fruit du hasard ?

Fiche naturopathique et hygiéniste


La santé n'est pas une question de chance, ni la maladie le résultat d'un hasard malheureux. Les maladies n'apparaissent pas de manière mystérieuse, inexplicable ou illogique.


Il existe une relation de cause à effet entre la façon dont l'homme dirige sa vie et les états physique et psychique dans lesquels il se trouve. C'est l'aboutissement d'un plus ou moins long processus de dégradation du terrain par accumulation de déchets (toxémie). Vous êtes le créateur de votre propre système.


Derrière chaque maladie locale - aussi isolée et cantonnée qu'elle puisse paraître – (symptôme) se cache une altération du terrain. L'important n'est dès lors pas de rechercher la cause déclenchant (froid, microbe, choc nerveux), mais l'ensemble des erreurs dans le mode de vie et d'utilisation du transformateur qui ont fait naître un terrain morbide. (Voire fiche : La toxémie).


Toute altération localisée (ulcère, fistule, tumeur) ou générale (par exemple motricité au niveau de la sclérose en plaque) s'aggrave, augmente, régresse ou stagne, suivant que le terrain organique se surcharge, se nettoie ou se maintient dans son état.


Il n'y a absolument aucun remède pour guérir une maladie, il est temps que tout le monde comprenne cela, la seule chose qui peut guérir une personne c'est elle-même, aucun médecin et aucun remède ne peuvent le faire à votre place. Un médecin conventionnel spécialiste de la 'maladie' et son “remède ne feront que s'attaquer aux symptômes, mais ne résoudront rien ! (Voire fiche : Les remèdes n’existent pas !)


Il est inutile de prendre des médicaments chimiques qui ne feront que masquer les signaux avertisseurs que quelque chose ne va pas. Des médicaments qui ne servent à rien, pour des maladies qui n'existent pas. Ils vont empêcher les processus de guérison naturels de l'organisme et encrasser davantage le terrain, en refoulant les toxines en profondeur dont le corps cherchait à se libérer, ce qui peut engendrer des récidives, des rechutes, des aggravations, des problèmes chroniques et des complications. Même chose pour ce qui est de l'ablation d'organes malades, tous les organes ont une fonction importante, il faut simplement les régénérer et trouver les causes de leur état. (voire fiche : Ne jamais enlever d’organes: appendice, amygdales, vésicule, etc.)


Ce qu'il faut pour éradiquer définitivement une maladie, c'est d'en trouver la cause, de la cause, de la cause et la supprimer. En respectant les lois naturelles : du vivant (vitalisme), de l'hygiénisme, de l’humorisme, de l'homéostasie et de l'hormèse.


Le microbe n'est rein, le terrain est TOUT !

Ce qu'on appelle 'maladie' n'est en fait qu’une crise de nettoyage, de détoxification, de guérison. C’est un processus vital enclenché par l’organisme lui-même tendant à rétablir la santé. Ceci dû à un déséquilibre ou une surcharge toxémique du terrain. Le symptôme lui n’est qu’un signal d’alarme qu’il faut écouter ! (“maladie” = symptôme = signal d’alarme).


A 99% une toxémie et/ou un état d'acidose tissulaire sont à l'origine de ce que les gens appellent communément une 'maladie' (symptôme).


Quand le corps n'en peut plus, que le seuil de tolérance toxémique est dépassé, un effort naturel de celui-ci se met en place pour expulser les toxines, les déchets et résidus. C'est la crise bienfaitrice d'élimination. Le corps se purge (cristaux, mucus, pus, inflammations, fièvre, diarrhée, vomissements, toux, etc.). C'est à ce moment qu'il faut aider à l'expulsion et ne surtout pas l’entraver.


Pour les naturopathes et les hygiénistes, la maladie aigüe est une BENEDICTION !


La “maladie” ou “crise guérisseuse” a un but essentiel : sauvegarder la vie. (Voire : Les lois qui régissent notre santé ; loi n°26 : de Trall, La maladie est un action vitale de l’organisme.)


La maladie est le remède, c’est elle-même qui guérit !

La question est : POURQUOI ? le corps est en crise.


Le dépassement du seuil de tolérance toxémique (plus d’accumulation de toxiques et de toxines que le corps ne peut en éliminer) peut émaner de l'environnement, de l'alimentation, du stress, de la fatigue, de la pollution, de la sédentarité, de médicaments, etc. Il est donc très important de faire attention à neuf points essentiels : Ce que l'on boit, ce que l'on mange, ce que l'on respire, ce que l'on applique sur la peau, ce que l'on ressent (stress), etc. (Voire fiche : Les 9 points de la santé ou de la maladie).


Des 'béquilles' de soutient naturelles peuvent aider et soulager le mal être en cas de crises éliminatoires, plantes, alimentation ou non-alimentation (jeûne), repos, purges, diètes, air frais, bouillotte sur le foie, etc. Mais…


Le vrai “remède” c’est la suppression de la cause !

Le corps humain est composé de 70% de liquides, le sang que tout le monde connaît et principalement de lymphe dont personne ou presque ne s'occupent, ainsi que les cellules qui baignent dans ces liquides (appelés anciennement 'humeurs'). (Voire fiche : Le système lymphatique)


Victime d'une éducation mal conçue, l'homme vit en marge des lois de la Nature. Il se nourrit stupidement et s'intoxique sans cesse le corps et l'esprit. Il détruit ainsi ses résistances physiques et morales, son énergie nerveuse et prépare peu à peu sa déchéance individuelle.


Il n'y a pas de maladies qui soient incurables !

Cependant certaines personnes ne sont pas guérissables, la toxémie étant trop importante et l'énergie vitale anéantie, ou simplement elles ne le désirent pas, ne voulant pas se responsabiliser, ou perdre leur statut social de “malade”, ou se prendre en charge en changeant leurs habitudes pathogènes et leur refus de corriger leur hygiène de vie morbide, anti-biologique.


“Les patients chez qui la toxémie est développée plus vite qu’elle n’est éliminée, ne se remettront jamais.” - Dr. J. H. Tilden


La solution à tous ces symptômes ou 'maladies' c'est de nettoyer le terrain de tous les acides, colles, carences, toxines et déchets qu'il contient, régénérer l'organisme et nettoyer les émonctoires pour permettre l’ÉLIMINATION.


N.B. Il est tout à fait contre-indiqué de s’alimenter pour “donner des forces” lorsqu’on est ‘malade’. La nourriture ingérée se putréfie et augmente la charge toxémique. Il préférable de garder toute son énergie vitale pour le processus de guérison et non la perdre dans le processus de digestion. Cela retarderait le retour à la santé. Celui qui ignore le principe du repos, en stimulant les activités du corps, barre la route à la guérison.


La maladie non-accidentelle est toujours autogène, ce qui veut dire qu’elle est induite par nos erreurs existentielles.

“La crainte des responsabilités conduit trop souvent l’être humain à s’en remettre entièrement à d’autres pour l’entretien de sa santé. Comme, d’autre part, il n’admet que des agents extérieurs à l’origine de la maladie, jamais il n’envisage de modifier quoi que ce soit dans son comportement. C’est seulement d’un médicament, d’une opération qu’il attend le retour à un état apparemment normal.” - Raymond DEXTREIT


“En dépit de la médecine et de la religion, chaque transgression aux lois de la Nature porte en elle-même la sanction d’une souffrance, à laquelle nulle n’échappera.”- Dr. H. M. Shelton


“La maladie non-accidentelle est, une punition que l’on s’inflige inconsciemment pour avoir désobéi aux lois vitales qui nous régissent inexorablement et que l’on ne peut transgresser impunément.” - Pr. G. Jauvais


“Les mêmes causes produisent les mêmes effets ; les mêmes troubles de santé reviendront inéluctablement si les mêmes habitudes incorrectes sont reprises. La nature ne fait d’exception pour personne et nous subissons inexorablement les conséquences de nos actes.” - Dr. André Passebecq


“La maladie n’est pas une agression de l’organisme, son but est de libérer l’organisme d’une situation anormale. C’est un moyen mis en œuvre par le corps pour remédier à une situation qui risque de devenir extrêmement dangereuse pour lui. Le véritable sens de la maladie n’est presque jamais perçu dans son entité réelle. Rarement le malade, ni celui qui est considéré comme son guérisseur, ne comprennent le véritable sens de la maladie qui est de libérer l’organisme d’une situation anormale.” - Pr. Désiré Mérien


« Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d'indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. » - Dr. Carl Gustave Jung


“Les maladies ne sont pas accidentelles mais plutôt des programmes spéciaux et sensés de la nature. La maladie n’est pas le fruit du hasard. Bien au contraire !” - Dr. Ryke Hamer


“Les maladies sont des réparations-guérisons qui nous ramènent à la santé.” - Dr. Alain Scohy


« Quand la maladie éclate, ses manifestations désagréables, douloureuses ou flagrantes accaparent toute l’attention du malade et du thérapeute et font négliger l’état défectueux du terrain qui préexistait à l’éclosion des troubles. Un terrain sain est réfractaire à l’invasion de microbes. Ce n’est que dans un terrain surchargé ou carencé, et très souvent les deux à la fois, que les microbes peuvent survivre et se multiplier, causant ainsi l’infection. Si l’encrassement du terrain augmente, l’infection augmente ; s’il diminue, l’infection diminue. » - Christopher Vasey


« Refouler les toxines (médications) est une erreur capitale, car les maladies ne sont en réalité et avant tout que des tentatives du corps pour se libérer des surcharges afin d’assainir le terrain. Les maladies expriment un effort de purification, de sauvegarde et non un travail de destruction. Leurs manifestations sont dues aux effets néfastes de la présence des déchets et aux réactions vitales défensives. A cause des efforts intenses de purification qu'elles engendrent, les maladies sont à juste titre nommées crises de nettoyage ou de désintoxication. » - Dr. Paul Carton


« Ce n’est pas le médecin qui vient à bout de la maladie, mais le malade lui-même. » - Dr. Georg Groddeck


« La santé ne s’achète pas en bouteilles ni à coups de médicaments miracles, mais s’acquiert petit à petit par une hygiène de vie. » - Christian Brun, naturopathe


« La cause des maladies, de toutes les maladies, n’est pas à l’intérieur de l’âme humaine ou dans le Ciel des dieux, mais tout autour de nous, dans l’air que nous respirons, dans l’eau que nous buvons, dans la nourriture que nous absorbons ! » - Dr. Éric Ancelet


« L’hygiénisme nous apprend à ne plus avoir peur de la maladie, mais de comprendre son rôle physiologique, son utilité et sa finalité. » - Malo


« Toutes nos maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. Le corps fait une maladie pour se guérir. » - Hippocrate


Articles complémentaires :