Réduire le stress

Fiche santé naturelle


L’être humain est conçu pour être soumis à des stress intenses, brefs et occasionnels, mais pas à des stress chroniques. Quand il se prolonge le stress devient chronique et entraîne la sécrétion d’un excès de cortisol qui déprime le système immunitaire et affaibli l’énergie vitale (énervation). Le stress induit la cellule à créer des déchets acides, il augmente l’oxydation, le catabolisme et réduit les éliminations. On finit par dépérir et tomber malade.


Voilà quelques idées et techniques à exploiter afin de diminuer le stress, source de bien des maux…

  1. Alimentation physiologique et spécifique à notre espèce, qui équilibrera nos intestins et notre microbiote (intestins 2ème cerveau). L’alimentation a un effet important sur le mental et l’équilibre émotionnel. S’assurer d’un apport élevé en vitamine C, en anti-oxydants et en acides gras oméga-3.

  2. Supprimer les aliments mucogènes.

  3. Diminuer la toxémie et favoriser l’élimination des toxines.

  4. Exercices physiques.

  5. Exercices respiratoires (cohérence cardiaque, respiration en carré, méthode Wim Hof, biorespiration, etc.).

  6. Pratiquer le yoga, la méditation.

  7. Séance de kinésiologie.

  8. Essayer de diminuer l’exposition aux rayonnements électromagnétiques.

  9. Privilégier les contacts sociaux avec des personnes enthousiastes et positives.

  10. Eviter les personnes dépressives, agressives, négatives et pessimistes.

  11. Essayer de vivre le moment présent (c’est le secret du bonheur), on ne peut rien changer au passé et le futur n’est pas encore là.

  12. Supprimer les excitants (dépresseurs).

  13. Se reposer suffisamment.

  14. Le réveil matinal par luminothérapie.

  15. Moins regarder la télévision.

  16. Ecouter une musique agréable et relaxante allongé.

  17. Augmenter l’énergie vitale.

  18. S’exposer au soleil.

  19. Supprimer les perturbateurs endocriniens (cosmétiques, produits chimiques, pesticides, médicaments).

  20. Sortir et prendre l’air si possible dans la nature.

  21. S’exposer aux ions négatifs.

  22. Confier ses problèmes à un ami ou un professionnel de santé mentale.

  23. Consommer des plantes adaptogènes (Eleuthérocoque, ashwagandha, ginseng, réglisse, tulsi, etc.).

  24. Se faire masser de manière relaxante et non stimulante (détente et production d’ocytocine).

  25. Pratiquer le sauna.

  26. Penser aux purges et / ou irrigation colonique.

  27. Pratiquer le jeûne est extrêmement efficace pour les pathologies mentales.

  28. Prendre du temps pour soi.

  29. Prendre des vacances et lâcher prise.

  30. Mise à la terre, négativation (pieds nus dans l’herbe ou le sable).

  31. Diminuer nos contraintes.

Le stress est une réaction adaptative à une contrainte. La cause c’est la contrainte. Il faut faire des choix au niveau des contraintes auxquelles nous nous soumettons. Il est bénéfique d’alléger nos charges, nos obligations et nos contraintes.


La vie est faite de choix !

On peut aussi augmenter nos capacités adaptatives pour mieux encaisser la contrainte et ainsi mieux gérer le stress par la loi de l’hormèse, mais dans certaines limites.


Ces points vont permettre de rétablir l’harmonie de votre organisme, notamment avec l’équilibrage des systèmes glandulaire, intestinal, hormonal et nerveux.


Les contacts sociaux atténuent les effets du stress sur l’organisme, et l’isolement social est nettement corrélé à des taux élevés de mortalité. (Etude de 1993, British Medical Journal).


“Un grand nombre de recherches ont démontré que le bon équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries présentes dans vos intestins est le fondement du bien-être physique, mental et émotionnel.” - Dr. J. Mercola


"95 % de maladies dépressives viennent d’inflammations d’origine digestive. L’intestin est responsable d’au moins 90 % des maladies mentales." - Dr. François Plantey, psychiatre


« Le stress est une agression psychologique qui a tendance à nous carencé en certains micronutriments, en certaines molécules de la vie. Il nous carence car il hyper-consomme certains nutriments. Donc, si on n’a pas apporté l’équivalent tous les jours dans son alimentation, le stress va nous vider petit à petit de certaines réserves. » - Dr. Claude Lagarde, docteur en pharmacie, biologiste, expert en micronutrition.


« L’état mental négatif, habituel, les conflits et les chocs psychologiques, de même que le stress d’origine externe, produisent des poisons endo-organiques et tendent à freiner, voire à bloquer, les digestions et les éliminations, ce qui induit T.S.L. physio-pathologique (toxémie). » - Pr. G. Jauvais