La constipation

Fiche naturopathique et hygiéniste


Le plus souvent liée à de mauvaises habitudes, la constipation disparaîtra grâce à quelques conseils d'hygiène de vie.


4 causes possibles :

  1. Constipation alimentaire (naturopathie).

  2. Nerveuse (hygiénisme).

  3. Médicamenteuse.

  4. Carence en bile.

L’hygiène intestinale est de premier ordre en vraie naturopathie, c’est la clé de la santé, de la vitalité et de la naturopathie. Le domaine de la santé naturelle a démarré en grande partie autour de la question des intestins (émonctoire).


Des intestins paresseux provoqueront une fermentation et une putréfaction additionnelles des aliments. Les matières fécales stagnantes intoxiquent l’organisme => toxémie.

  • Moins de 1 selle par 24 heures = constipation.

  • Idéal : 1 repas = 1 selle.

Eliminées en moyenne 2 fois par jour, les selles normales sont peu odorantes, brun-foncé, moulées et elles ne souillent pratiquement pas l’anus au passage.


Une personne sur cinq et pas moins d'une femme sur deux souffrent de constipation.

1. Alimentaire = manque de fibres et de nourriture équilibrée


Causes :

Alimentation non-spécifique à l’espèce (aliments industriels, raffinés, mucogènes, déshydratation, etc.)


Solutions :

  • Alimentation spécifique + riche en fibres (> 40 gr / j.)

  • Psyllium

  • Graines de lin

  • Graines de chia

  • Pruneaux

  • Douches rectales

  • Boire suffisamment d'eau de bonne qualité


2. Nerveuse


Manque d’énergie nerveuse, le péristaltisme est réduit, il est commandé par les glandes surrénales (batteries). Une faiblesse surrénalienne peut entraîner une faiblesse des nerfs sympathiques et parasympathiques qui contrôlent le tube digestif grâce à des neurotransmetteurs produits par les surrénales… La constipation peut être d’ordre glandulaire, physiologique. Le système nerveux tourne un peu au ralenti (souvent associé à un syndrome de fatigue), il est épuisé. Les surrénales et la thyroïde collaborant étroitement, bon nombre de constipations chroniques sont dues à des hypothyroïdies non diagnostiquées (TSH < 3).


En hygiénisme, le repos est à poser en première ligne (rechargement des batteries) pour rétablir le déficit en énergie nerveuse. En deuxième ligne seulement, correction de l’alimentation, de l’apport en fibres et des compléments naturels, bains de siège, bains dérivatifs, douches rectales,