Les signes de déminéralisation et l’anémie

Article naturo-hygiéniste

La déminéralisation est la carence en minéraux, elle conduit à l’acidose et aux effets qui en découlent…


Les minéraux sont nécessaires à l’équilibre acido-basique, au bon fonctionnement de l’organisme et de ses systèmes : enzymatique, digestif, hormonal, nerveux, immunitaire, etc. Ainsi qu’à l’hydratation et aux mécanismes électriques et électromagnétiques.


Le déminéralisé a en général un tempérament naturopathique « rétracté » ou « neuro-arthritique ».


Les principaux minéraux alcalins sont : le sodium, le potassium, le calcium et le magnésium.


Causes :


Symptômes :

  • Cheveux fins, cassant, alopécie

  • Peau sèche

  • Lèvres gercées, commissures fendues, aphtes

  • Mauvaise cicatrisation

  • Dévitalisation, fatigue, épuisement

  • Inflammation

  • Ostéoporose

  • Problèmes dentaires

  • Ongles fragiles, fendus, striés, tachés, abimés

  • Crampes

  • Reflux gastrique, acidité


Solutions :


L'anémie


Dans l'anémie, les globules rouges du sang et leur teneur en hémoglobine sont diminués, notamment par une consommation régulière d'aliments dévitalisés, pain, conserves, aliments industriels, etc. Il y a également quelque chose qui ne va pas dans les fonctions digestives et assimilatrices. Si celles-ci ne sont pas restaurées au point que l'anémique puisse s’approprier le fer de ses aliments, son état empirera malgré les prescriptions de fer, de cuivre, de chlorophylle. Il en est de même pour les autres minéraux et vitamines. Des intestins propres avec un microbiote efficient sont essentiels pour l’assimilation des micronutriments.


Le foie est un organe essentiel au bon fonctionnement du fer dans l’organisme : transport, stockage et régulation.


Dans des cas rares, la mononucléose peut induire une anémie par destruction accélérée des globules rouges (anémie hémolytique).


Hémorroïdes saignantes prolongées.


Règles abondantes (anémie ferriprive).


Un taux normal de fer dans le sang chez un homme se situe entre 70 et 175 µg/dL et chez une femme entre 50 et 150 µg/dL.


Symptômes :

  • Fatigue

  • Teint pâle

  • Essoufflement

  • Palpitations

  • Vertiges

  • Extrémités froides


Solutions :

  • Chlorophylle (jus verts, feuilles vertes, herbe de blé, etc.)

  • Jus de betterave rouge.

  • Vitamine C : 3 gr/J. permet de métaboliser le fer.

  • Nettoyage et récupération du trio émonctoriel : foie, vésicule, intestins.

  • Psyllium blond pour nettoyer les intestins et faciliter l’absorption.

  • Bouillotte chaude sur le foie 30-40 minutes avec compresse chaude interposée.

  • Plasma Marin de Quinton.

  • Supprimer les alcaloïdes : caféine, thé, etc.

  • Supprimer le vinaigre de vin et blanc, uniquement garder le vinaigre de cidre biologique.

  • Augmenter l’acidité des sucs gastriques, l’absorption du fer est défaillante si l’acide gastrique est trop faible.

  • Augmenter la consommation d'aliments à hautes fréquences.

  • Limiter les aliments mucogènes.

  • Deux apports protéiques quotidiens suffisants.

  • Vérifier les taux de B12, de zinc et de cuivre sanguin.


Article complémentaire :