top of page

Les carences nutritionnelles

Article de santé / nutrition


Les carences et déficits nutritionnels représentent un problème sanitaire majeur à l’échelle planétaire. Elles peuvent concerner les macronutriments (lipides, glucides et protéines de qualités) ou les micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments), mais encore les fibres, les antioxydants et les enzymes. Elles seraient responsables de plus de 20 % de la mortalité des enfants avant l’âge de 5 ans, selon l’OMS. Ces carences s’observent principalement dans les pays pauvres (famines, disettes), mais aussi dans les pays riches ayant pour causes principales une abondance de malbouffe et une mauvaise hygiène de vie. L’absence de carences est un des 9 facteurs de la santé intégrale.


Notre santé, notre énergie, notre psychisme, notre métabolisme, notre immunité, notre squelette, nos glandes, nos organes, nos muscles et notre équilibre général (homéostasie) peuvent être gravement atteints par un défaut d’apport en nutriments.


Les célèbres maladies de carences graves :


  • Le scorbut, manque de vitamine C.

  • Le béribéri, manque de vitamine B1.

  • La pellagre, manque de vitamine B3.

  • L’anémie, manque de fer, de vitamine B12.

  • Le goitre, le crétinisme, l'hypothyroïdie, manque d’iode.

  • Le rachitisme, manque de vitamine D.


Symptômes :


Les carences peuvent également provoquer des dermatoses, ainsi que d’autres signes, tels que : maigreur, émaciation, alopécie, déformations et fragilisation des ongles, peau flétrie et/ou sèche, pâleur, fatigue, insomnie, frilosité, impuissance, baisse de la libido, aménorrhée, fonte & faiblesse musculaire, ligamentaire et immunitaire, rhumatismes, rendement sportif altéré, problèmes dentaires et gingivaux, dépression, sensibilité au stress, vertiges, maux de tête, crampes, inflammation, troubles de la mémoire, de l’attention, de la concentration, infections à répétition, tuberculose, troubles hormonaux, hypothyroïdie, cicatrisation difficile, cécité, vieillissement accéléré, artériosclérose, dysbiose intestinale, baisse d’énergie vitale, etc.


La leuconychie, l’apparition de points blancs sur les ongles signe une carence en zinc.


La koïlonychie (ongles incurvés) est un des signes de carence en fer.


Causes :


  • Alimentation excessive en aliments mucogènes : les viscosités et l'inflammation se déposent sur la paroi des intestins. De ce fait, les micronutriments ne passent plus normalement dans le milieu intérieur. De plus, les aliments mucogènes sont de par leur nature et leurs transformations des aliments peu nutritifs.

  • Alimentation excessive en aliments acidifiants : les acides déminéralisent l'organisme et conséquemment induisent une perte de minéraux.

  • Alimentation excessive en aliments transformés, pauvres en micronutriments, en fibres, en enzymes et en antioxydants naturels.

  • Troubles du comportement alimentaire : anorexie, boulimie, végétalisme, véganisme, macrobiotique, fruitarisme, régimes amaigrissants, surcuisson, alcoolisme, excès de café, de thé, de sodas, de sucre, etc.

  • Troubles psychologiques : dépression, stress chronique, anxiété, etc.

  • Troubles environnementaux : exposition insuffisante au soleil, pollution, toxiques, tabac.

  • Activité physique élevée.

  • Médicaments : antibiotiques, neuroleptiques, corticoïdes, pilule, laxatifs, etc. qui inhibent les micronutriments.

  • Chirurgie bariatrique (opérations de l’estomac).

  • Maladies inflammatoires chroniques des intestins : SIBO, coéliaque, Crohn, hyperperméabilité


En somme, toutes ces causes reviennent au final à un manque de nutriments (dénutrition) pour le fonctionnement normal des cellules.


Il peut y avoir des carences d'apport ou d'assimilation ou d’absorption :


A. Apport : nourriture à calories vides, pauvres en micronutriments, dénaturée, industrialisée, raffinée, transformée => Dénutrition.


80% des Français ne reçoivent pas les apports recommandés en zinc, magnésium, iode, vitamine B6 et D, et 90% d’entre eux ne reçoivent pas assez d’acides gras d’oméga-3 et -9.


Solutions pour les carences d’apport :


  • Adopter une alimentation saine, variée, équilibrée, naturelle.

  • Eliminer les produits inadaptés à notre système digestif.

  • Eviter les céréales avec leur gluten, leurs lectines et leurs phytates (anti-nutriments).

  • Exposer la peau régulièrement et suffisamment au soleil.

  • Consommer :

- Des fruits et des légumes frais et biologiques.

- Suffisamment de protéines de bonne qualité et de haute valeur biologique.

- De bons lipides.

- Des produits de la mer : algues, fruits de mer, poissons gras.


Si nous décidons de prendre des compléments alimentaires, choisissons les avec leur totum, complets et organiques : poudre d’huitres, pollen, Quinton, algues, etc. Evitons les compléments de synthèse, isolés, inorganiques, non assimilables en particulier pour les minéraux et oligo-éléments.


B. Malabsorption : Certaines maladies de carences ne proviennent pas d’un manque d’apport mais d’une incapacité d’absorber au niveau intestinal comme dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) ou lors de la formation de la plaque mucoïde sur les intestins due à une alimentation inadaptée et aux produits chimiques : fluor, pilule contraceptive, agents chélateurs, caféine, sodas (phosphore, caféine, sucre), phytates, etc.


Exemple : on mange régulièrement de la viande et on se retrouve en déficit de vitamine B12 < 600 ng/mL, c'est qu'il y a mauvaise absorption intestinale.


Soyons attentif aux troubles digestifs, ballonnements, flatulences, constipation, diarrhée, etc. qui sont des signes de fermento-putrescences et de disfonctionnement intestinal.


Notons aussi que lors de l’absorption, un déficit en un micronutriment peut avoir des répercussions en chaîne sur les autres. (Voire : équilibre synergétique des minéraux).


C. Assimilation/restitution : Il ne suffit pas d’absorber un micronutriment, celui-ci doit être transporté et pénétrer la cellule. Lors d’une intoxination et d’une congestion des humeurs, il y a incapacité d’assimiler ou d’utiliser les molécules nutrimentaires au niveau cellulaire par suite d’un encrassement humoro-cellulaire toxinique. C’est la carence morbide. Il y a défaut de restitution lorsque les capillaires sanguins qui amènent les nutriments sont congestionnés par les déchets et toxines et ne peuvent plus amener aux cellules. Les émonctoires : reins, poumons, foie, intestins et peau sont surchargés.


Par exemple, un organisme anémique peut être rempli de fer, mais ce fer peut ne pas être utilisé par les cellules s'il y a toxémie. (Autopsies de P-V. Marchesseau).


Un déficit enzymatique peut aussi être associé à un défaut d’assimilation. Les enzymes se trouvent dans l’alimentation vivante et sont détruits à partir d’une température de 45° C.


Les personnes obèses sont souvent carencées du fait de leur mauvaise alimentation surchargée en calories vides, de la congestion de leurs humeurs et des leurs émonctoires. C’est une carence de surcharge.


L’énergie nerveuse est nécessaire à l’élimination des toxines intercellulaires. Une détoxification suivie d’un jeûne qui, par la régénération des cellules intestinales et la décongestion des liquides intercellulaires, va permettre à l’organisme d’éliminer les toxines et accéder à l’assimilation. Il suffira ensuite d’adopter une alimentation saine, variée et équilibrée qui comblera les carences. Un bon sommeil et les facteurs associés à une bonne énergie vitale contribuent à une bonne assimilation.


L’exercice physique, les massages, l’hydrothérapie et les bains (Salmanov), les diètes de fruits et de légumes et les jeûnes activent nos humeurs et rénovent le milieu cellulaire.


N.B. Les carences entrainent la faim chronique, le grignotage et les excès alimentaires.


Biologie :

  • Statut en acides gras

  • Statut antioxydant

  • Equilibre hydrominéral (calcium, magnésium érythrocytaire, sodium, potassium, vitamine D)

  • B9 et B12

  • Bilan lipidique

  • Iodurie sur 24 heures


Une aide précieuse qui analyse tous nos apports nutritionnels quotidiens, le site web : www.cronometer.com


Citations :


« L’agriculture et l’élevage intensifs, l’industrie alimentaire devraient être modifiés pour éviter de porter atteinte à la santé de l’homme. » – Robert Masson


« Les aliments humains, même 100% spécifiques et naturels, les plantes médicinales, les plantes aromatiques et toute autre technique naturopathique ne guérissent rien ni personne. Ce ne sont que des aides, des aides qui aident à se guérir. La guérison vraie, lorsqu’elle se produit, est toujours causée par l’homéostasie de la force vitale libéré des surcharges toxiques et des carences nutritionnelles. » - Pr. Grégoire Jauvais


« Il est clair que des apports ou des taux élevés en vitamines C, E et en caroténoïdes sont associés à des risques diminués de pathologies cardiovasculaires, de cancers, de cataracte, de dégénérescence maculaire, de baisse des défenses immunitaires et d’infections, et probablement de baisse des fonctions cognitives et de maladie de Parkinson. […] Pour certains micronutriments qui peuvent présenter des propriétés destructrices, comme le fer, il est possible que les valeurs optimales soient inférieures aux apports quotidiens recommandés. » - Dr. Jean-Paul Curtay


« La maladie survient quand l’organisme est surchargé de déchets et de carences. » - Christopher Vasey


« Pour moi, l’augmentation très importante du nombre de cas de maladies chroniques pourrait être expliquée par les carences en nutriments essentiels, par des déséquilibres hormonaux et par une exposition de plus en plus importante à des éléments toxiques. » - Dr. David Brownstein


« Le plus frappant c’est souvent les carences des végétariens, des végans, même des flexitariens, ce sont des bilans catastrophiques. » - Bruno Mairet


« Le manque flagrant de cholestérol nuit en outre au bon fonctionnement de la muqueuse intestinale et donc à sa capacité d’absorption des nutriments, en particulier des vitamines liposolubles (A, D, E & K), du coenzyme Q10 et de l’ensemble des acides gras insaturés ! » - Dr. Georges Mouton


« Combler nos petites et nos grosses carences nutritionnelles, c’est apporter à nos cellules les ressources nécessaires pour le fonctionnement normal de notre corps physique et psychique. » - Malo Naturo


Articles complémentaires :



Commenti


bottom of page