L'énergie vient du repos et non de l'alimentation

Fiche naturopathique et hygiéniste


On confond souvent l'énergie et le carburant, l'alimentation c'est le carburant, elle fournit les nutriments que le corps utilise pour fonctionner, elle ne donne pas d'énergie. Après un repas on se sent lourd parce que la digestion prend beaucoup d'énergie 30 à 70%, selon la complexité de l'assiette. On n'a pas envie de faire une course à pied après un repas, mais plutôt de faire la sieste, car l'énergie vitale est soustraite du système musculaire pour être dirigée vers le système digestif. Les athlètes de haut niveau ne mangent pas juste avant une épreuve, ils seraient affaiblis.


Les animaux qui n’ont pas de menaces imminentes après leur repas font naturellement la sieste ou se reposent.


« On ne réfléchit pas assez au fait que les aliments, pour donner de l’énergie à l’individu, doivent d’abord passer par une longue série de transformations qui les amène enfin à l’état de corps chimiques spéciaux susceptibles d’êtres utilisés par les organes pour leur travail propre ; c’est alors seulement que l’on peut parler d’énergie fournie par les aliments, mais pour arriver à ce stade de substances assimilables utiles ils demandent un gros effort de nos organes digestifs ; le premier acte de digestion se solde donc pour nous par une déperdition d’énergie, représentée par la force nerveuse nécessaire pour mettre en action les divers processus digestifs. » - Dr. Edouard Bertholet


Si nous sommes épuisés ou souffrant et que nous faisons un bon repas pour regagner de l’énergie, nous obtiendrons l’effet inverse. Nous aggraverons la situation -> dispatching vital.


L'énergie c'est le repos, seul le repos (physique, mental, sensoriel & digestif) augmente l'énergie, c'est principalement la nuit pendant le sommeil qu'on recharge ses batteries en énergie. On est plus efficient le matin que le soir après le dernier repas.


L'énergie vitale c'est la force guérisseuse du corps, bien visible chez les enfants et beaucoup moins chez les personnes âgées, elle s'estompe plus ou moins vite en fonction de notre hygiène de vie, bien connue des médecines traditionnelles comme la naturopathie, l'ayurvéda "Prâna" et chinoise "Qi", inconnue de la médecine conventionnelle.


D’un point de vue physiologique, la force vitale c’est la qualité du système neuro-psycho-endocrinien + la qualité des humeurs (liquides corporels dans lesquels baignent les cellules).


D'ailleurs, le jeûne permet de restaurer plus vite l'énergie vitale (repos physiologique).


La baisse de l’énergie vitale s’appelle l’énervation, c’est la première des 7 étapes de la maladie de J. Tilden.


Vive la sieste pour les personnes qui en ressentent le besoin. Ce n’est pas du temps perdu, mais du temps gagné !

L'énergie ne vient pas de la stimulation :


Quand on prend des stimulants comme du café ou du chocolat, on a l'impression d'une augmentation rapide d'énergie. Or la caféine ne donne pas d'énergie, elle ne contient pas d'éléments nutritifs. La caféine étant un toxique, l'organisme déclenche une production accrue d'hormones de stress, de la tension et du rythme cardiaque pour éliminer ce poison.


Les stimulants énervent, excitent et fatiguent, ils gaspillent le capital énergétique du corps et le fatigue, ils portent atteinte aux glandes et au système nerveux => l'énergie vitale décroît petit à petit…


L'épuisement du corps est proportionnel à la stimulation qu'il subit.

La première chose à faire pour récupérer de l'énergie, guérir ou éliminer, c'est de se reposer.


Citations :


« Le soleil et le repos du corps et de l’esprit sont nécessaires pour conserver une réserve d’énergie suffisante. Peu de personnes, dans la vie active, se reposent suffisamment. » Dr. John H. Tilden


« Manger lorsqu’on est fatigué, c’est imposer une vaine dépense à toutes les énergies vitales, car on peut être certain qu’un repas pris dans ces conditions ne sera pas réparateur. » - Dr. Dewey


Articles complémentaires :