top of page

La goutte et l’hyperuricémie

Article naturo-hygiéniste



Jadis, la goutte était appelée la « maladie des rois », car c’est une maladie d’excès alimentaires. Charlemagne, Henri VIII, Louis XIV et Louis XVIII en étaient atteints.


A l’instar du cholestérol, l’organisme synthétise de l’acide urique pour se protéger, c’est un processus régulateur homéostasique. En effet, l’acide urique augmente dans le sang pour préserver le corps des agressions des radicaux libres et de l’inflammation, c’est un antioxydant puissant. Il protège notamment le cerveau, les poumons et le cœur.


L’hyperuricémie est l’augmentation anormale d’acide urique dans le sang. C’est l’émonctoire rénal qui est chargé de s’en débarrasser, lorsque qu’il est dépassé et que le taux sanguin dépasse 60 mg/L, il y a cristallisation de l’acide urique et risque de goutte ou d’inflammation aiguë des articulations (rhumatisme, arthritisme).


L’acide urique est bénéfique pour le corps humain, sa surabondance est nuisible.

 

Comme pour le diabète de type 2 et le foie gras, c’est encore une fois l’excès de glucides qui est impliqué.


D’après les dernières recherches et des études relativement récentes, la goutte ne provient pas que d’une alimentation trop riches en purines, mais aussi et surtout d’une alimentation inflammatoire trop riche en glucides raffinés (pain, pâtes, riz, biscuits, sucre, fructose, sirop de maïs, alcool, sodas, jus de fruits, miel, etc.). Les excès de table réguliers et la malbouffe provoquant une inflammation générale sont également à incriminer. D’autres causes sont possibles comme un changement de régime brusque ou un surcroît de fer avec déséquilibre minéral.


Voilà pourquoi bon nombre de végans et de végétariens se retrouvent avec de la goutte et un taux d’acide urique sanguin élevé.


Tous ces glucides portent atteinte au pancréas et à la production d’insuline, ainsi qu’au foie et à l’augmentation des taux de triglycérides.


La crise de goutte est un syndrome métabolique provoqué par le dépôt de cristaux d’acide urique dans les articulations (ralentissement sanguin), c’est l’affection cristalloïdale typique. Il y a une réaction inflammatoire afin de tenter de dissoudre et d’éliminer les cristaux, la douleur est aigue.


Il n'y a pas si longtemps, nous pensions que ce n'était que les aliments riches en purines qui produisaient la goutte, maintenant nous savons que c’est principalement l’excès de sucres.


Causes :


  • L'excès de glucides dont le fructose.

  • L'alcool.

  • La suralimentation et la malbouffe.

  • L'excès d'aliments riches en purines.

  • L’insuffisance ou la fatigue rénale.


L’hyperuricémie peut provoquer des dépôts d’urates et donc des lithiases rénales.

Facteurs aggravants :



Solutions :


  • Diminuer l’apport de sucres et adopter une alimentation saine, équilibrée, mesurée et riche en fibres.

  • Boire une eau de source faiblement minéralisée en quantité suffisante : Spa Reine, Montcalm, Mont Roucous, Rosée de la Reine, eau osmosée.

  • Utiliser du vinaigre de cidre biologique.

  • Monodiète au potage de légumes et/ou de jus de légumes.

  • Consommer des fruits sans abus et des légumes qui sont diurétiques.

  • Prendre soin de la sphère rénale.

  • Pratiquer le sauna, pas de froid sur les articulations touchées par la goutte, le chaud aidera à la dissolution des cristaux.

  • Ne pas dépasser 15 gr de fructose par jour en cas de goutte ou d’hyperuricémie et 30 gr si le taux d’acide urique est normal.


Soutien phytothérapeutique :

Aubier de tilleul, prêle, ortie, pissenlit, reine des prés, solidago, piloselle.


Gemmothérapie : bourgeons de frêne, de bouleau et de cassis.


Nutrithérapie : vitamine C, folates sous forme 5-MTHF.


Oligothérapie :

Manganèse/Cobalt + Soufre + Lithium.


Citations :


« La consommation d'alcool est depuis longtemps étroitement associée à l’hyperuricémie et la goutte. » - The Journal of Rheumatology 2002.


« Le problème ne se pose pas de la même façon pour l’être humain que pour les animaux carnivores car ceux-ci possèdent une enzyme, appelée uricase, qui transforme l’acide urique en un sous-produit : l’allantoïne, moins dangereux et plus aisément éliminable. » - Christophe Vasey


« La goutte est symptomatique de la faiblesse des organes de défense, du fait de leur surmenage, ainsi que de l’insuffisance du foie et des reins. » - Raymond Dextreit


« Ce sont tous ces déchets toxiques accumulés dans nos liquides humoraux physiologiques (sang, lymphe, notamment), qui sont la cause déclenchante des nos actions organiques d’auto-défense appelées ‘maladies’. » - Pr. Grégoire Jauvais


« L’acide urique, chez les carnivores peut être 15 à 20 fois mieux éliminé car leurs reins contiennent de l’uricase, dont l’homme ne jouit qu’à 2%. » - Daniel Kieffer


Articles complémentaires :

Comments


bottom of page