La loi de l’homéostasie

Fiche hygiéniste et naturopathique


La santé est un état d’équilibre qui se maintient normalement si rien ne vient la perturber.


L’homéostasie, c’est l'équilibre de l'organisme et sa capacité d’auto-réparation.

C’est le physiologiste Claude Bernard (1813 – 1878) qui à été le premier à parler de la loi de l’homéostasie.


Processus de régulation par lequel l'organisme maintient les différentes constantes du milieu intérieur (ensemble des liquides de l'organisme « humeurs ») entre les limites des valeurs normales. Caractéristique d'un écosystème qui résiste aux changements (perturbations) et conserve un état d'équilibre. C'est l'équilibre des humeurs internes, c’est l’autorégulation du fonctionnement du corps.


“Tout système vivant laissé à lui-même en l’absence de perturbations extérieures, revient spontanément à l’état d’équilibre au bout d’un certain temps, à travers une série de processus régulateurs.”

Perturbations : électromagnétiques, alimentaires, environnementales, toxiques, anxiogènes, iatrogènes, etc. (Voire fiches : Les neufs points de la santé ou de la maladie et de la Toxémie)


Régulation : Le système nerveux autonome et le système endocrinien (énergie vitale), jouent un rôle incontournable dans le maintien de l’homéostasie.


Une des voies les plus simples, rapides et efficaces pour retrouver l'équilibre, c'est le jeûne !(système vivant laissé à lui-même), par l’autophagie et l’épuration des humeurs qu’il induit. Mais aussi la suppression des causes du déséquilibre homéostasique. Une part essentielle de l’homéostasie s’appuie sur le bon fonctionnement des émonctoires. Des exercices respiratoires comme la cohérence cardiaque régulent le système nerveux autonome et par là même aide à rétablir l’homéostasie. La fièvre, la diarrhée, le vomissement, l’inflammation, les maladies aiguës sont des processus régulateurs homéostasiques.


L’énergie vitale, la force guérisseuse, se régularise par l’homéostasie.



“N’oublions pas la résilience des systèmes biologiques qui sont très dynamiques, ils ont la capacité de s’auto-réparer par les systèmes de réparation endogènes.” - Dr. Yves Le Dréan, biologiste, Inserm.


"Les fleuves et les rivières sont des êtres vivants. Ils tendent, comme nous, vers l'équilibre, l'"homéostasie" chère à Claude Bernard, en fait, l'autoguérison. Laissés en paix, lorsqu'on ne les empoisonne plus, ils se nettoient, ils se purifient." - Dr. David Servan-Schreiber


"La Terre est un super organisme autorégulé et doté d'une immunité." - Dr. Eric Ancelet