top of page

SIBO & syndrome de l’intestin irritable

Article naturo-hygiéniste


Le SIBO est caractérisé par une surpopulation bactérienne au niveau de l’intestin grêle (dysbiose). On le diagnostique avec un examen clinique respiratoire au lactulose (hydrogène/méthane). C’est une pathologie sous diagnostiquée et généralement méconnue des médecins.


En France, plus de 4 millions de personnes en souffrent.


78% des personnes touchées par le syndrome de l’intestin irritable (colopathie fonctionnelle) ont un SIBO.


L’intestin est enflammé et paresseux.


Symptômes :



Un bon suivi peut régler un SIBO en quelques semaines.

Causes :



« L’excès de bactéries peut endommager l’intestin grêle et engendrer une porosité intestinale, ainsi que des carences nutritionnelles. »

Solutions :


  • S'alimenter en bonne association.

  • Supprimer les céréales, les légumineuses, les choux et les produits laitiers.

  • Supprimer les aliments raffinés (sucre, farines, etc.), transformés, industriels.

  • Supprimer le grignotage (ne pas manger entre les repas).

  • Supprimer les overtoniens (irritants digestifs).

  • Vérifier la fonction thyroïdienne et surrénalienne.

  • Adapter la diète à son génotype.

  • Prendre des repas simples, biologiques et digestes dans le calme, sans alcool, bien mastiqués.

  • Faire la chasse aux toxiques et aux métaux lourds qui perturbent la sphère intestinale et hépatique.

  • Passer un test d’intolérances alimentaires.

  • Diminuer la part des farineux : tubercules, légumes racines en quantité raisonnable.

  • Consommer des jus de légumes frais, surtout verts (chlorophylle), potages de légumes mixés (1h avant repas), légumes cuits à la vapeur. Dans un deuxième temps, progressivement augmenter l’apport de légumes crus biologiques et de fruits (au ressenti).

  • Manger des bananes biologiques bien mûres.

  • Pratiquer le jeûne intermittent pour laisser le système digestif récupérer.

  • Utiliser du vinaigre de cidre et du sel gris de Guérande.

  • Utiliser des huiles biologiques vierges extraites à froid de coco, d’olive, de noix, d'avocat, ghee.

  • Boire du lait d’Or.

  • Consommer suffisamment de protéines : œufs, volaille, poisson, fruits de mer, viande.

  • Utiliser des aromates crus, frais ou surgelés : coriandre, persil, origan, basilic, estragon, ciboulette, échalote, aneth, ail, thym, etc. assainissants intestinaux.

  • Placer une bouillotte chaude sur le foie 30-40 min. /J.

  • Boire une eau de source de qualité, type : Spa Reine.

  • Prendre un peu de mucilages : Psyllium blond, graines de chia en commençant par une cuillère à café par jour, mais limiter les fibres insolubles irritantes.

  • Faire une cure d'eau argileuse blanche en interne à jeun pendant plusieurs semaines, en dehors des prises de médicaments ou des compléments alimentaires.


« Les fruits se mangent toujours seuls, ne jamais associer d’aliments acides avec de l’amidon. »

Phytothérapie :


A. Plantes sèches pour tisane : chardon-Marie, romarin, mélisse, menthe poivrée.

+ Gemmothérapie : bourgeons de vigne 15 gouttes/J. (anti-inflammatoire intestinal).

+ Curcumine en gélules : +/- 2.000 mg/J.

+ Berbérine en cure de 5 jours/mois.

+ Allicine aux propriétés antibactériennes et antifongiques.


OU


B. Mélange d'huiles essentielles : origan compact 20 g, menthe poivrée 30 g, cannelle de Chine 20 g, thym à thujanol 20 g + huile végétale 100 g, 3 fois 3 gouttes par jour sur comprimé neutre en dehors des tisanes. Les huiles essentielles de citron, de livèche ou de giroflier sont également indiquées.

+ Berbérine en cure de 5 jours/mois.


N.B. Entre chaque cure phytothérapeutique de 3 semaines, il faut faire une pause en intercalant une fenêtre thérapeutique d’une semaine.


« La capacité des intestins enflammés à absorber les micronutriments est diminuée. »

Compléments alimentaires :

  • Plasma marin de Quinton 50 ml + 140 ml d'eau de source faiblement minéralisée à jeun.

  • Enzymes digestives aux repas (antibiofilm).

  • Fucosyllactose (prébiotique).


Nutrithérapie :

  • Oméga-3.

  • Magnésium organique + vitamine B6 + L-taurine.

  • Vitamine D sauf si exposition solaire suffisante.

  • Iode pour maintenir une fonction thyroïdienne normale.

  • L-glutamine.

  • N-acétylcystéine (antibiofilm).


Oligothérapie :


  • Manganèse/cuivre, indiqué dans les états infectieux chroniques des voies digestives.

  • Argent colloidal 5 ppm.


Citations :


« Toutes nos maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. » - Hippocrate


« Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d'indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. » - Dr. Carl Gustave Jung


« L’homme a passé la moitié de son existence à détruire sa santé et l’autre moitié à tenter de la réparer. » - Michel-Ange


Articles complémentaires :



bottom of page