La cellulite

Fiche naturopathique et hygiéniste


Le mot cellulite veut dire inflammation de la cellule. La cellulite n’est pas un trouble isolé, mais un signe de désordre général, d’inflammation et de toxémie. Les cellules sont malades.


C’est une accumulation de déchets, de toxines et de graisse emprisonnés en périphérie du corps dans les tissus au niveau des liquides organiques de l’hypoderme (adipocytes) afin d’épargner les organes et systèmes. Ses toxines sont capturées et diluées dans de l’eau et de la graisse ce qui donne l’aspect de peau d’orange avec des capitons. Le foie est particulièrement atteint, il faudra envisager une épuration générale de l’organisme (émonctoires & humeurs) et du foie en particulier. C’est un signal d’alarme (symptôme) qui indique que le terrain doit être corrigé.


La cellulite est la traduction d’un système lymphatique engorgé.


« Il faut que les femmes cellulitiques comprennent que leur cellulite n’est qu’une accumulation, notamment dans leurs tissus conjonctifs, de poisons constitués, pour résumer et imager, de morve et d’urine concentrées résultant de leurs distorsions mentales et de leur alimentation anti-biologique, généralement riche en farineux (amidons), en sucres industriels et en produits laitiers issus de la vache, ces trois causes essentielles induisant une dévitalisation générale, un ralentissement du transit intestinal, une stagnation des matières en fermentation et en putréfaction toxicogènes. » - Professeur Grégoire JAUVAIS, M. D., Sc. D., Ph. D.


Solutions :


Ce que nous sommes est la résultante de nos choix

"Tous les obèses et toutes les femmes cellulitiques font des régimes hypocaloriques et continuent, malgré leurs efforts de restriction, à être fondamentalement obèses, cellulitiques. Pourquoi ? Parce que les aliments constituant ces types de régime sont anti-spécifique et dénaturés. Ils fournissent bien le nombre restreint de calories, qui est recherché, mais du fait qu'ils sont faux, dévitalisants, dépérissants, ils continuent à les intoxiquer, donc à les remplir de surcharges résiduelles (de résidus ou déchets toxiques) étio-morbido-pathogènes." - Pr. G. Jauvais


« Toutes nos maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. » - Hippocrate