top of page

Une superstar : le candida albicans et la candidose

Article naturo-hygiéniste


“Quand quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Seulement alors, il sera possible de l'aider.” - Hippocrate


Le candida est une levure présente chez tout le monde, vivant en symbiose avec les autres micro-organismes à l’état naturel dans les muqueuses de l’être humain. Il intervient dans la décomposition des matières en excès… S’il y a prolifération de levures ou de champignons, c’est qu’il y a prolifération de déchets à dégrader et /ou dysbiose du microbiote.


La prolifération du candida est un symptôme de dysbiose, de stress et d’accumulation de déchets. Le symptôme d’un mode de vie à l’envers avec un système immunitaire épuisé, d’un terrain déséquilibré qui se situe en zone 2 du bioélectronigramme Vincent : milieu acide et oxydé.

La candidose, c'est plus de 700.000 cas dans le monde.

Les microbes ne sont pas là pour faire du mal, ils sont uniquement là pour remplir leur fonction qui est de dégrader et de recycler. Plus de déchets = plus de microbes.


Il ne faut pas se préoccupez des mouches et des asticots sur la poubelle, il faut juste nettoyer la poubelle, après avoir arrêté d'y mettre n'importe quoi.


Le problème n'est pas la bactérie, le virus ou le champignon. Le problème est l'intoxication avec les résidus alimentaires, notamment les « colles » qui viennent des aliments mucogènes, ainsi que tout ce qui est ingéré et qui n'a rien à faire dans le corps d'un anthropoïde.


Symptômes :


  • Des envies incontrôlées de sucre et d’amidon, peuvent signer la présence anormale de candida.

  • Des troubles digestifs : gaz, ballonnements, maux d’estomac, constipation, diarrhée, etc.

  • Langue blanche possible.

  • Infections fongiques cutanées chroniques.

  • Taux de cortisol bas.


Plutôt que de se focaliser sur la maladie, concentrons-nous sur la pratique de la santé. Le corps et les cellules feront le reste.


Causes de la prolifération du candida albicans :


  • Céréales (pain, pâtes, viennoiseries, etc.) et amylacées en excès, sucres raffinés, alcool (déchets).

  • Alimentation industrielle.

  • Déséquilibre du microbiote : si la population de bactéries diminue => les champignons prolifèrent et vis-versa.

  • Antibiotiques, aliments contenant des antibiotiques, médicaments.

  • Hypochlorhydrie stomacale.

  • Complémentation en fer.

  • Pilule contraceptive, fatigue, stress = atteinte du microbiote.

  • Grignotage et ralentissement digestif entrainant une fermentation excessive.


Au début du 20ème siècle, chaque Français consommait 1 kg de sucre par an, 35 fois plus de nos jours !

Solutions :


  • Prendre soin des intestins, du microbiote et stopper la guerre contre le vivant (micro-organismes).

  • Décongestionner la lymphe.

  • Repos suffisant.

  • Négativation (contact avec la terre).

  • Nourrir le corps de manière physiologique, biologique et équilibrée, c'est-à-dire avec des aliments vivants, simples, bruts, prévus pour son système digestif, laissant le moins de déchets possible :

  • Intégrer de l'huile de noix de coco à l'alimentation qui grâce à l'acide caprylique qu'elle contient permet de lutter contre les affections fongiques. Contre indiquée chez le génotype apoE4.

  • Respecter les compatibilités alimentaires pour éviter les mauvaises fermentations et la prolifération des levures et de champignons.

  • Eviter la consommation de champignons, de levure et de produits fermentés.

  • Cure de charbon actif avec psyllium blond à distance des repas, des médicaments et des compléments alimentaires.

  • Méthode express : Jeûne à l’eau d’au moins 10 jours, pour permettre à la flore de se rééquilibrer, suivie d’une réforme alimentaire stricte.


Durée pour la régulation de la population des levures 6 à 12 mois…


« Tous troubles digestifs relèvent d’une mauvaise alimentation. »

Soutient phytothérapeutique :

  • Echinacée, giroflier.

  • Berbérine.

  • Extrait de pépins de pamplemousse.

  • Aromathérapie : Les monoterpènes, limonènes (pamplemousse, citron, tea tree, clou de girofle, thym à linalol, livèche, etc.).


Nutrithérapie :

  • Sélénium : deux noix du Brésil / jour.

  • Vitamine C : 3 gr. / jour.

  • N-acétylcystéine (fongistatique et antibiofilm).


Oligothérapie :


Jus de légumes contre la candidose :


  • Gingembre

  • Curcuma

  • Ail

  • Coriandre

  • Céleri

  • Épinard

  • Concombre

  • Fenouil


La chlorophylle est un assainissant naturel de tout le système.


Citations :


« Les microbes dits ‘pathogènes’, de même que les parasites et autres candida albicans, ne se développent que dans des terrains organiques morbides, intoxiqués, encombrés de déchets et de résidus putrides. » - Pr. Grégoire Jauvais


« Toutes nos maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. » - Hippocrate

Comments


bottom of page