Comment est votre pipi ?

Fiche naturopathique et hygiéniste


L’émonctoire « reins » doit filtrer correctement les déchets, il est l’organe qui nettoie le sang de ses toxines et toxiques, ce drainage est effectué par le néphron, l’unité filtrante du rein, la capacité de filtration des reins s’observe dans les urines…


Si les reins drainent bien, c’est que l’on urine facilement après avoir bu, ça veut dire qu’il n’y a pas de rétention, c’est déjà un bon point, mais ce n’est pas le plus important… c’est la filtration qui est importante, c’est à dire l’élimination des déchets métaboliques.


On n’élimine pas plus en buvant plus, on élimine la même quantité de déchets métaboliques que l’on boive plus ou que l’on boive peu. Simplement les déchets seront plus ou moins concentrés ou dilués dans l’urine. Pour éliminer plus, il faut manger moins. Boire trop fatiguera le cœur et les reins.


Si les urines sont transparentes et claires c’est qu’on boit trop (fatigue rénale surtout avec une eau riche en minéraux) ou que les reins ne filtrent pas correctement (congestion rénale), les urines ne sont pas censées être claires ! Cela signifierait que les surcharges cristalloïdes sont mal éliminées.


Elles doivent être chargées, jaune paille ou or, troubles avec des sédiments et acides.


Faire le test du verre après avoir uriné dedans le matin au levé, observez si l’urine est opaque et laissez reposer pendant 20 min. des sédiments doivent apparaître, il doit y avoir un dépôt au fond du verre 60 min. après. S’il n’y a pas de sédiments c’est que les déchets et toxines restent dans l’organisme, la fonction rénale est atteinte => encrassement cellulaire et organique => toxémie => maladies, dégénérescence…


Le taux de créatinine idéale dans la prise de sang est de 0,5 mg/dL, attention si > 0,6 mg/dL les reins n’ont pas une filtration optimale, à 0,7 vous commencez à être dans le trouble, à 1,0 vous marchez directement vers la dialyse.


Chez le sportif, le taux de créatinine peut être légèrement plus élevé que chez le sédentaire.


Une alimentation physiologique vivante est suffisamment pourvue en eau (eau organique parfaite).


La consommation d’eau de source, qui doit être occasionnelle, doit être la moins chargée en résidus secs < 50 mg/L. L’eau distillée ou osmosée est de bonne qualité et fatigue peu la fonction rénale.


pH normal de l’urine humaine : entre 6 et 7,5. L’urine peut être légèrement acide, c’est le témoignage que la fonction émonctorielle du corps est présente. Le pH idéal de l’urine est de 6,8, c’est le pH d’élimination rénale optimale qui participe de façon efficace à la régulation du pH du sang. Les urines trop acides ou trop alcalines ont un faible pouvoir d’élimination et ne permettent pas l’élimination convenable des électrolytes sanguins.


Avec un pH inférieur à 7, les urines sont acides. Or, des urines régulièrement acides témoignent immanquablement que le terrain est acide lui aussi. L’acidification du terrain est bien-sûr d’autant plus importante que le pH urinaire est bas. Il n’est que légèrement acidifié si le pH urinaire demeure à 6 ou 6,5, mais il est très acide si le pH urinaire atteint 5 ou 4,5. Lorsque le terrain est acide, les troubles typiques de l’acidification apparaissent et les mesures de désacidification doivent être mises en œuvre sans tarder.


En bioélectronique Vincent, la résistivité de l’urine normale est très faible : de 29 à 70 Ω.cm. Sa concentration en électrolytes est donc très élevée, ce qui traduit une forte élimination des reins. Condition indispensable pour le maintien de l’équilibre du milieu intérieur.


Plus il y a de sédiments, plus notre corps filtre et expulse de déchets lymphatiques ! Pour que la lymphe se nettoie et retire les acides métaboliques hors du corps, il faut avant tout que la filtration rénale soit bonne, sinon les déchets se trouvant dans la lymphe ne peuvent aller nulle part…


Urine normale, les reins filtrent les déchets


3 mesures pour une filtration optimale :

  • Taux de créatinine sanguin : 0,5 - 0,6 mg/dL.

  • pH moyen : 6,8

  • Résistivité : 29 à 70 Ω.cm


Urine normale et urine anormale

Articles complémentaires :