Loi de Hering

Fiche santé


La loi de Hering ou “loi de guérison” est divisée en 4 points. C’est un principe fondamental en hygiénisme, en naturopathie et en homéopathie.


Constantin Hering (1800-1880) médecin et homéopathe allemand


C’est une loi naturelle intégrée aux processus d’auto-guérison. C’est en somme de la détoxification à rebours.


Rappelons au passage que la force vitale est nécessaire pour accomplir les processus de guérison…


L’évolution favorable des maladies se réalise par quatre lois :

  • Loi 1. L’amélioration et la guérison survient de l’intérieur au sein de l’organisme et évolue vers l’extérieur (« centrifuge », c’est à dire tout ce qui sort par les émonctoires).

  • Loi 2. Le retour d’anciens symptômes. Lors de la détoxification, notamment par le jeûne, les symptômes apparaissent et disparaissent dans le sens inverse de leur apparition. Cela peut remonter à des troubles anciens de plusieurs années.

  • Loi 3. Les symptômes disparaissent du haut vers le bas. La guérison va démarrer des parties supérieures de l’individu vers les parties inférieures du corps. Exemple du rhumatisme dans la nuque qui se déplacent vers les doigts, le dos ou les genoux ; ou du psoriasis sur le coude qui va se déplacer sur la main.

  • Loi 4. Les troubles vont de l’organe le plus important vers le moins important. Ce seront les organes comme les reins, le cœur, le cerveau, etc. qui seront nettoyés en premier. Et, du psychique vers le physique (psychosomatique).

En effet, pour suivre l’évolution d’une thérapeutique et valider que les techniques ou les remèdes naturels choisis sont bénéfiques, les symptômes doivent évoluer de haut en bas, de l’intérieur vers l’extérieur (sorties : asthme, eczéma, etc.), des plus récents aux plus anciens et du psychique vers le physique.


Par exemple, si l’on traite un eczéma et qu’une dépression ou un asthme apparaît, on peut considérer que le sujet s’est aggravé et que le remède choisi n’a rien fait ou a peut-être même aggravé l’état profond de l’individu. A l’inverse, si un adulte eczémateux dans son enfance guérit un asthme grâce à un jeûne et développe ensuite un eczéma, on peut alors considérer que le sujet s’est amélioré. Il faudra ensuite refaire un jeûne ou une autre détox pour éliminer l’eczéma, pour autant qu’on n’ait pas réintoxiqué l’organisme entre temps.


Si un écoulement nasal aqueux s’arrête par prise de remède anti-symptomatique et que le patient développe une sinusite frontale aiguë, il s’agira d’une aggravation par suppression de symptôme : l’approche n’est pas la bonne, sans doute qu’une autre approche aurait été plus adaptée.


Pour valider une guérison ou une amélioration d’un trouble de santé (symptôme) il faut absolument que la loi de Hering soit respectée.


En cas de traitement adapté, tous les symptômes psychiques et physiques vont s’améliorer progressivement et durablement. A ce moment-là, il ne faut pas arrêter le traitement tant que l’amélioration se poursuit. Travailler sur l’émotionnel avec des exercices respiratoires comme la cohérence cardiaque est tout indiqué. Cela aura un impact équilibrant sur tout le système nerveux autonome et finalement sur le physique.


En cas d’aggravation au début du traitement, des symptômes de guérison désagréables peuvent persister quelque temps, ce sont des signes de détoxification. Les efforts que l’organisme fait pour s’épurer sont parfois impressionnants.


Le célèbre Docteur naturiste Paul Carton a bien remarqué ces étapes dans les processus de rétablissement dans le cadre de ses cures de santé.


Il est important d’être patient, une accumulation de toxines due à un mode de vie existentiel anti-physiologique pendant 50 ou 60 ans ne s’évacuera pas en 6 mois de vie hygiéniste. La Nature, les cellules et les microzymas travaillent au rythme le mieux adapté pour rétablir la santé vraie et durable en toute sécurité, si on lui en laisse l’occasion… Il n’y a pas de hasard malheureux ou de fatalité, il n’y a que des sanctions que l’on s’inflige si on ne respecte pas les lois naturelles toutes puissantes et inébranlables. Leurs transgressions entraîneront souffrance, débilité et morbidité.


Articles associées :